Young Chef 2Une année de plus, le concours international destiné à découvrir de jeunes talents des fourneaux est arrivé à sa fin. Cette année, c’est le jeune japonais Yasushiro Fujio, âgé de 29 ans, qui a remporté la compétition. Cette année, le jury était constitué de Virgilio Martínez (Central), Margarita Forés (Cibo di M, Cibo, Lusso, Grace Park et Casa Artus), Brett Graham (The Ledbury), Annie Féolde (Enoteca Pinchiorri), Dominque Crenn (Atelier Creen), Ana Roš (Hisa Franko) et Paul Pairet. Le plat qui a passionné le jury est une élaboration qui évoque clairement les racines de Fujio. Il était composé d’aliments verts et de poisson ayu, un poisson de rivière japonais qui ne peut être pêché qu’en été, et ce durant une courte période. D’un point de vue gastronomique, certains décrivent ce poisson comme ayant une chair à l’arôme de melon et de concombre. Le plus surprenant, c’est l’élégance et la subtilité avec lesquelles le plat en soi a été capable de reproduire une scène typiquement nippone : des pierres, la couleur verte, la nature, le poisson… Concrètement, la scène représentée par Fujio était précisément celle d’une rivière qui coule près de chez lui. Le prestige du concours et celui du chef Le concours San Pellegrino Young chef 2018 a lieu depuis 2015 et, au-delà de la reconnaissance qu’il suppose pour les jeunes cuisiniers, c’est également une plateforme qui leur permet de connaître de grands chefs de la gastronomie mondiale et qui leur ouvre une multitude de possibilités professionnelles et de développement. Cependant, Yasushiro Fujio jouit déjà d’un prestige international. En effet, la revue Forbes l’a sélectionné comme un des jeunes les plus influents “âgé de moins de 30 ans” alors qu’il n’avait que 26 ans. Bravo Yasushiro Fujio, on dirait qu’un brillant futur t’attend. Photo crédit : Finedininglovers.com