Menu de bienvenue concocté par El Celler de Can Roca - Madrid Fusion

 

Le 2 décembre dernier, à Madrid, les chefs d’États et de gouvernement ainsi que le Secrétaire général de l’ONU ont pu savourer, durant la COP 25 à Madrid, un menu de bienvenue concocté par El Celler de Can Roca. 

Le menu des frères Roca, intitulé « La Terre s’épuise » a été capable de nous faire réfléchir et de nous faire prendre conscience des problématiques globales comme la pénurie d’eau, le gaspillage d’aliments, l’abus de protéines animales, l’augmentation de la température de la Terre, la destruction de la biodiversité, etc. 

Le menu était composé de plusieurs plats, tous élaborés avec des produits de proximité et conçus méticuleusement grâce au génie et à la créativité des frères Roca, très conscients des défis liés au changement climatique. Le résultat a été extraordinaire, car ils sont parvenus à élaborer un menu touchant, soigné et savoureux, inspiré par les problèmes environnementaux actuels. Voici les plats qui composaient le menu : 

  • « Eau propre et eau sale », il s’agissait d’un consommé de truffes et de champignons. Ce plat symbolisait la pénurie d’eau. Grâce à la poudre de boletus lyophilisés et à l’eau, ils ont obtenu une solution qui rappelait la saveur de la boue. 
  • « Variétés invasives au cours d’une migration botanique incontrôlée », était représenté par un plat élaboré avec de l’Opuntia ficus du Parc Naturel du Cap de Creus et du crabe bleu issu du Parc Naturel du Delta de l’Ebre. Ce plat leur a permis de mettre l’accent sur la problématique des espèces envahissantes, qui modifient les écosystèmes et finissent par anéantir la biodiversité. 
  • « Fermentation végétale, une porte contre la faim et le gaspillage alimentaire ». Ce plat était composé de fleurs assaisonnées, d’endives et de légumes secs. Il attirait l’attention grâce à son design attrayant et à la diversité de ses ingrédients.
  • « Mers chaudes, nourriture déséquilibrée ». Une merveilleuse représentation du problème causé par l’augmentation de la température au niveau de la mer et de la montagne.
  • « Urgent. Minimiser la protéine animale et augmenter la protéine végétale », préparé avec des betteraves, de la pastèque, du poivron rouge et de l’oignon rouge.
  • Les desserts ont été élaborés à base de cacao issu du commerce équitable et de café provenant de communautés africaines de Colombie. Les vins qui ont été servis lors de ce repas ont été élaborés par deux celliers catalans touchés par des inondations et des incendies. D’autres boissons ont également été servies comme de l’eau de la fonte des neiges des Pyrénées, de la Kombucha et des alcools d’Ars Natura Líquida.

 Le menu a remporté beaucoup de succès et, une fois de plus, les frères Roca ont démontré leur potentiel, en utilisant cette fois les assiettes de Pordamsa, et ont obtenu un résultat impeccable tout en causant un énorme impact social.